• 8. La Bible selon Ivan Vecenaj

    8. La Bible selon Ivan Vecenaj

     

    "Nativité" par Ivan Vecenaj (huile sur verre, 1970)

    Ivan Vecenaj (à ne pas confondre avec son frère cadet Stepan, lui aussi peintre!) nait en 1920. C'est donc un des doyens de notre galerie de portraits. L'image est désormais classique: ses parents sont pauvres et paysans, ont une petite ferme à Gola, sur la rive gauche de la Drave - qui coule vers l'est -, non loin de Hlebine (voir le petit plan sous la page d'accueil à gauche). Il ne restera que 4 ans sur les bancs de l'école primaire. Mais si Ivan ne compte pas parmi les fondateurs de l'Ecole de Hlebine, c'est parce qu'il ne commencera à peindre véritablement qu'en 1951. Son truc à lui, c'est d'insérer un thème biblique dans les paysages de la Podravina, ce qui donne lieu à des scènes cocasses, comme "la fuite en Egypte" sous la neige. Son imagination est l'écho des croyances et superstitions des villageois du début du XXème siècle.

    8. La Bible selon Ivan Vecenaj

     

    "Le Coq" - Ivan Vecenaj, huile sur verre de 1972: un chapelet, une gousse d'ail, un fromage de chèvre?

     

    8. La Bible selon Ivan Vecenaj

     

    "Jésus en Podravina", huile sur verre de 1975

    Ivan dit: "Le christ crucifié est en fait pendu, non à la croix, mais à un arbre. En dessous de lui, il y a un paysage de notre région, des vaches au pâturage, des lavandières qui font leur lessive dans la rivière. Un peu plus loin ,il y a notre village. Ce que j'ai voulu signifier, c'est que la vie continue: les gens travaillent, ils ont beaucoup de soucis, ils sont absorbés par leurs difficultés personnelles et ne font attention à personne, particulièrement pas aux souffrances du Christ (...). Sous lui, il y a une tête, celle d'Adam. Il y a un récipient dont on a bu le fiel et, un peu plus loin, un coq perché sur un arbre mort."

    8. La Bible selon Ivan Vecenaj

     

    "Moïse et la Mer Rouge" (Ivan Vecenaj), huile sur verre 1973

    Ivan dit: "Il n'y a pas de tablettes de pierre dans ce tableau. A la place des dix commandements, j'ai peint des oiseaux. Chacun a une couleur différente et représente un commandement. Le blanc commande le respect des parents. Le corbeau est l'emblème de la mort et du meurtre, le messager de la guerre et des massacres. Le coq interdit de convoiter la femme d'autrui. Je montre Moïse au sommet de la colline en face de la Mer Rouge qu'il sépara en deux pour faire traverser les Israélites et où il noya le pharaon et son armée. Derrière Moïse, on aperçoit le mont Sinaï et l'aurore d'une vie meilleure".

    8. La Bible selon Ivan Vecenaj

     

    "La fuite en Egypte" par Ivan Vecenaj" (huile sur verre, 1967)

    Le tableau le plus célèbre d'Ivan est sans doute "La Cène", non représenté ici parce qu' il a été acquis par Yul Brynner (les Sept mercenaires) et qu'on ne voulait pas avoir d'histoires avec Yul . Si vous regardez "la Cène" quelque part sur Internet, remarquez le diable qui compte l'argent à coté de Judas. Le peintre, lui, s'est représenté appuyé à un arbre, la tête levée.

    8. La Bible selon Ivan Vecenaj

     

    "MoïseII" (détail), par Ivan Vecenaj - 1965, huile sur verre

    Le vieux berger ci-dessus (un peu "allumé", non? On pense à la bande-dessinée de Blueberry, "le spectre aux balles d'or") conduit son troupeau à travers une campagne tourmentée marquée par le Démon. Avec ce type de peinture, Ivan Vecenaj se singularise et enrichit la palette thématique des peintres naïfs croates. "On m'a souvent comparé à Dali", admet-il.

    8. La Bible selon Ivan Vecenaj

     

    "Etudier le père", par Ivan Vecenaj (huile sur verre de 1956)

    Brr... Le père paraît broyer des idées noires!

    8. La Bible selon Ivan Vecenaj

     

    "Masques de carnaval", dessin sur papier à la plume et encre de chine (Ivan Vecenaj 1971)

    Sur ce dessin, Ivan se rapproche des naïfs roumains, tel Ioan Maric.

    8. La Bible selon Ivan Vecenaj

     

    "Vache à la fontaine" par Ivan Vecenaj, carte postale un peu piquée de la collection de Nouba et Cébizar Lémek: un thème on ne peut plus classique pour terminer ce survol de l'oeuvre de Vecenaj. La vie  au village, les citrouilles et les courges Butternut sont prêtes mais ils ne connaissent pas Halloween.

    Cébizar Lémek (cebizarlemek.eklablog.com)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :