• 17. Josip "Puco" Pintaric, peintre-musicien!

    17. Josip Pintaric, peintre-musicien!

     

    Josip PINTARIC: "Chevaux dans la neige" Huile sur toile de 1972

    Vous vous souvenez de Tomislav Petranovic, celui qui avait peint la déesse des marais? Eh bien, Josip Pintaric, son aîné de 7 ans (né en 1927 à Mala), est son voisin à Nova Gradiska (130 km au Sud-Est de Zagreb). Menuisier et sculpteur, il se définit comme un peintre sur toile amateur, joueur de violon à ses heures (comme son père). Fûté, il a commencé à peindre pour les jeunes fiancées: il prétend qu'une coutume locale voulait que les futures épouses offrent une peinture de saint ou de personnage à leur fiancé. Il raconte qu'il n'a vu qu'une fois Ivan Generalic et son fils, et que c'est Virius (tué pendant la guerre) qu'il préfère: "Sa peinture est pure et vient du coeur. Il n'y a rien de sournois dans son oeuvre". Au début des années '70, Josip se met à peindre à plein temps, et parvient au sommet de son art (auparavant, il avait passé 8 ans sans vendre un seul tableau).

    17. Josip Pintaric, peintre-musicien!

     

    Josip PINTARIC: "Au printemps" - Huile sur toile de 1972 (500x650mm)

    Il admet que les gens de son village ne s'intéressent pas à ce qu'il fait: "Parfois, ils ne me disent même pas bonjour quand je les rencontre et certains déclarent que je ne suis pas tout à fait normal, vu ce à quoi je m'occupe. Mais maintenant qu'il rentre un peu d'argent, ils sont un peu jaloux".

    17. Josip Pintaric, peintre-musicien!

     

    Josip PINTARIC: "Le vieil homme et le maïs" (1971) Huile sur toile

    Souvent, il parle de son père, pauvre charpentier qui aimait chanter, de ses 9 frères et soeurs. "Si je ne jouais pas de musique, je serais incapable de peindre", dit Josip "Puco".

    17. Josip Pintaric, peintre-musicien!

     

    Josip PINTARIC: "Forêt", huile sur toile de 1975 (800x1000mm)

    Ci-dessus, on ne voit pas le ciel au-dessus des arbres, mais les rayons du soleil paraissent traverser les branches. La terre semble illuminée. Josip "Puco", comme Tomislav Petranovic, est marqué par les légendes des marais de la Save: "D'étranges oiseaux et des animaux insolites peuplent les marais. Pendant l'été, les paysans et leur bétail se baignent avec eux. Petit, on me racontait des histoires terrifiantes sur les gens qui avaient disparu dans les marais en hiver. Quand on écoutait attentivement les hurlements du vent, on entendait leur voix qui appelait à l'aide. Il y a aussi la légende de cette jeune fille enlevée par son fiancé, qui se serait réfugiée avec lui dans les marais et y vivrait encore parmi les marcassins sauvages..." . Brrrr!

    Cébizar Lémek (cebizarlemek.eklablog.com)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :