• 5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

     

    "Crépuscule d'automne" par Ivan Lackovic

     

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

     

    "Printemps" par Ivan Lackovic

    A Batinska, petit village de la Podravina, cette vallée souvent inondée, il y avait un petit banc de bois devant la maison des Lackovic. Il y a cette photo où le petit Ivan est assis sur les genoux de son père, un laboureur. A côté, sa mère porte sur la tête le foulard (le "fichu") des paysannes. Elle n'a jamais été à l'école. Ivan est né le jour de l'An 1932. Son instituteur à l'école primaire de Kalinovac dit qu'il dessinait déjà bien à l'âge de 7 ans... A la fin de la guerre, il n'a que 12 ans mais on l'envoie déjà travailler dans une serre dans les bois. Son biographe, Vladimir Malekovic, rapporte qu'on le voit peindre des images religieuses sur les maisons du village, "avec du badigeon délayé dans du lait".

    Ivan dit: "je suis allé 4 ans à l'école primaire: 6 kilomètres à pied et autant pour revenir. Malgré toute la besogne à la maison où j'étais l'aîné des garçons, je jouais toujours avec mes crayons de couleur... Je n'ai pas eu d'instruction, sauf ces quatre années d'école primaire"

     

     

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

     

    " L'été" par Ivan Lackovic, en trois variations

    A 22 ans, il se marie avec Ana. On reconnaît sa vieille maison d'agriculteur à Klostar Podravski aux fleurs et aux anges gardiens ("des madones") qu'il a peints sur la façade! C'est un professeur de dessin de Pitomaca, Dragan Ancic, qui, apercevant les décorations sur la façade, lui donne ses premiers conseils de dessin. Bien que voisin de Hlebine et de ses paysans-peintres (dont Generalic), il n'est pas influencé par eux (à ce qu'on dit). D'ailleurs, il quitte ses sabots en 1957 pour monter à la ville, comme beaucoup de paysans à l'époque. A Zagreb, il devient facteur.

    Ivan dit: "Quand je retourne au village, c'est comme si j'étais une coquille vide et que je la remplissais d'énergie et de poudre à canon"

     

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

     

    "Automne" (2 variations), par Ivan Lackovic

    En 1962, Ivan a 30 ans. Le peintre Krsto Hegedusic va l'encourager à exposer à la Quadriennale de la peinture naïve de Cacak. L'année suivante, ce sera à la galerie moderne de Zagreb. Ivan est lancé. Il ajoute "Croata" à sa signature et fonde la société des peintres naïfs de Croatie (DNUH). Sa notoriété va exploser dans les années '70 (posters et cartes postales, dont celles-ci, un peu jaunies -payées 2 francs à l'époque-, édités en Autriche ou en Italie), avec notamment le développement poétique du thème des quatre saisons, qu'il déclinera sous plusieurs aspects, avec une préférence marquée pour l'hiver ("le long hiver qui se traîne", comme il dit). Il aurait pu se faire appeler Ivan Winter Lackovic, non?

    Ivan dit: "La route était longue à travers la forêt pour aller à l'école. Il y avait un grand ruisseau, des mares, des oiseaux, et il y avait nous, quelques gamins, vous vous imaginez sans peine quel genre de vie c'était, les légendes qu'on se racontait, les rêves qu'on faisait à propos des gens, à propos des loups-garous, des vrais loups, bien qu'il n'y en eût plus, et nous, les enfants, on rêvait au milieu de tout ça".

     

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

    5. Les quatre saisons d'Ivan Lackovic Croata

     

    "Hiver" (3 variations), par Ivan Lackovic

    Ivan dit: "L'hiver est certainement la saison où l'homme médite sur toutes choses, non pas d'un esprit pessimiste, mais humainement. Même les journées les plus sombres ne sont pas toutes aussi sombres. Aux jours les plus sombres, vous découvrez toujours un rayon de bonheur, d'espérance, de lumière".

    Cébizar Lémek (cebizarlemek.eklablog.com)


  • Commentaires

    1
    Poschacher
    Lundi 7 Novembre 2016 à 21:14

    Bonjour, j'ai un tableau de Ivan Lackovic, peinture sous verre. Pouvez-vous me donner un conseil à qui je pourrais  m'adresser pour le vendre ?

    Cordialement

      • Mardi 8 Novembre 2016 à 20:42

        Bonsoir,

        j'aurais aimé voir ce tableau! (pouvez-vous m'en expédier une photo?) Ivan Lackovic est l'un de mes préférés. Je n'ai pas de conseil avisé à vous donner. Je sais simplement que l'Allemagne et l'Italie sont les deux pays où les naïfs yougoslaves se vendent depuis longtemps très bien.

        J'espère que vous trouverez un bon conseil. Si vous le vendez, donnez moi le prix, il pourrait m'intéresser;

        Cordialement,

        Claude Kervern

    2
    Nanou
    Vendredi 13 Janvier à 16:10

    Bonjour,

    Quel bonheur de trouver votre blog ! Depuis que je m'étais offert mes petites cartes postales à 2 francs "les 4 saisons" de Lackovic, elles m'ont suivi partout, dans toutes mes vies, tous mes nids de passage ... Dernière étape, tronant à l'entrée de mon petit cabanon de jardin où elles ont malheureusement souffert des intempéries, perdues définitivement leurs couleurs ! Et je cherchais à retrouver ces cartes postales ... Mais voici encore mieux, votre blog, des bribes d'histoires de la vie du peintre, l'envie de creuser davantage ses artistes yougoslaves ... Merci !

     

    3
    Samedi 14 Janvier à 08:36

    Bonjour,

    je suis très content que ce blog vous ait plu. Ce sont ces cartes postales qui m'ont immédiatement accroché, les paysages d'hiver de Lackovic, avec les arbres dénudés, les vols d'oiseaux noirs et, recroquevillées sous la neige, les maisons des paysans et la fumée montant des cheminées. Mes cartes postales aussi sont un peu piquées par les ans, mais je les ai retrouvées au fond d'un tiroir et, avec l'aide de deux ou trois livres trouvés chez des bouquinistes, j'ai lancé ce blog sur lequel quelques personnes atterrissent chaque jour, même si je n'ai plus grand' chose de nouveau à montrer? Cordialement,

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :