• 4. Mijo Kovacic, le Brueghel de la Podravina!

    4. Mijo Kovacic, le Brueghel de la Podravina!

     Mijo Kovacic: "paysans près de l'étang" (1974)

    Gornja Suma est un hameau perdu près des bois dans la vallée de la Podravina. Juste quelques fermes (un peu comme le village québécois dessiné en intérieur de couverture dans la BD "Magasin général"?), pas d'école. On raconte que le petit Mijo (né en 1935) faisait la route à pied vers l'école primaire de Molje, à plusieurs kilomètres, partant si tôt qu'il faisait à peine jour, comme dans la chanson de Gérard Lenorman: "Je me souviens de ces matins d'hiver, dans la nuit sombre et glacée, quand je marchais à côté de mon frère sur le chemin des écoliers. Quand nos membres encore tout engourdis de sommeil grelottaient sous les assauts du vent. Nous nous battions à grands coups de boules de neige en riant". Sans doute traversait-il l'hiver des paysages enneigés. Sans doute au printemps la Drave sortait-elle parfois de son lit, inondant les champs et les bois. Petit Mijo se souviendra de tout cela.

    4. Mijo Kovacic, le Brueghel de la Podravina!

    Mijo Kovacic "Maize harvest" (1971 ou 1974)

    Mijo dit: "Je représente principalement les choses telles qu'elles étaient à une époque maintenant révolue"

    Un jour, après la guerre, il fit la connaissance d'Ivan Generalic, le fermier de Hlebine dont la réputation de peintre naïf grandissait jusqu'au-delà des montagnes. Un peintre autodidacte, un fermier qui avait pris les pinceaux sans formation aucune, c'était donc possible. Comme des dizaines d'autres yougoslaves, des villes ou des champs, Mijo va à son tour prendre crayons et pinceaux, convaincu qu'à l'instar de Generalic il peut retranscrire sur une toile (ou du verre) les images colorées de la Podravina. Parenthèse: comme Generalic aura montré à une génération que l'on pouvait peindre sans avoir eu de professeur ou suivi de cours, les premiers groupes de musique punk des années '76-'77 (Ramones de New-York ou Sex Pistols anglais) firent comprendre à des centaines d'adolescents que l'on pouvait jouer trois accords de guitare tout seul dans sa chambre ou dans une cave, et former un groupe sans notion de solfège. Des groupes naquirent ainsi en quelques mois dans tout le Royaume-Uni, avec une candeur et un sens de l'urgence réjouissants.

    4. Mijo Kovacic, le Brueghel de la Podravina!

    Mijo Kovacic (les cartes postales ci-dessus sont parfois jaunies: elles font partie de la petite collection de Cébizar et Nouba Lémek)

    4. Mijo Kovacic, le Brueghel de la Podravina!

    Pieter Brueghel: "Chasseurs dans la neige" Fin XVIème siècle

    En Croatie, en Serbie, en Vojvodine, en Slovénie, des dizaines de peintres émergent dans l'après-guerre. Mijo Kovacic n'a pas oublié le chemin vers l'école de son enfance, la vie des paysans qu'il croisait sur sa route. Il va les représenter sur ses toiles avec un talent singulier: on reconnaît immédiatement un tableau de Kovacic. Il épate le spectateur par son décor et ses couleurs, il intrigue par la morphologie des êtres qui le peuplent. Ses personnages, hommes et bêtes, ont un faciès primitif qui pourrait rebuter mais les rend sympathiques, fondus dans un décor campagnard incroyable, avec ces arbres morts au tronc noueux, ces marais peuplés de grenouilles et de hérons, ces hameaux-hâvres de paix dans le froid de l'hiver. Bien sûr, on pense à Brueghel (tableau plus haut), ce Hollandais du XVIème siècle qui peignait si bien le monde paysan dans un décor d'étangs gelés et de villages enneigés.

    4. Mijo Kovacic, le Brueghel de la Podravina!

    Mijo Kovacic: "Close to the river"

    Comme Brueghel soignait les détails dans des scènes de fête de village, Mijo Kovacic s'en donne à coeur-joie dans un tableau comme ci-dessous.

    4. Mijo Kovacic, le Brueghel de la Podravina!

    Mijo Kovacic : "Réjouissances villageoises" (huile sur verre de 1972)

    4. Mijo Kovacic, le Brueghel de la Podravina!

    Mijo Kovacic: "la cueillette des pommes" (huile sur verre de 1974)

    Mijo dit: "Je ne ressemble à personne. Ma peinture est une chose toute personnelle, différente de celles de tous les autres. Je n'observe personne, je ne suis le disciple de personne. Je suis moi-même tout simplement".

    Mijo, on en reparlera dans ce blog!

    Cebizar Lémek (cebizarlemek.eklablog.com)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :